Traductions pour la plateforme Java

JPA

Persistance et relations

Article d'origine: 

Persistance Java avec le magasin de données de Google App Engine

Résumé: 

La persistance des données est la pierre de touche d'une application qui passe à l'échelle dans des environnements d'entreprise. Dans ce dernier article de sa série d'introduction à Google App Engine for Java™, Rick Hightower aborde le défi que représente le framework actuel de persistance de l'App Engine, basé sur Java. Apprenez les raisons essentielles qui font que la persistance Java de la préversion actuelle n'est pas encore prête pour des applications sensibles, tout en suivant une démonstration fonctionnelle de ce que l'on peut faire pour rendre persistantes les données dans des application App Engine pour Java. Pour cela, vous aurez besoin que l'application de gestion des contacts du second article soit opérationnelle, tandis que vous utilisez l'API JDO pour rendre persistants, requêter, mettre à jour et supprimer des objets Contact.

L' App Engine pour Java cherche à nous décharger du souci de l'écriture d'une couche de persistance pour des applications Web passant bien à l'échelle, mais y arrive-t-il vraiment ? Dans cet article, je conclus mon introduction à l' App Engine pour Java par une vue d'ensemble de son framework de persistance, qui est basé sur Java Data Objects (JDO) et Java Persistence API (JPA). Bien qu'initialement prometteur, la persistance Java présente pour l'instant de sérieux inconvénients, que j'explique en donnant des exemples.